Une valse à 20, 40, 60, 80 ans – Pacs ou séparation de biens ? Dernier épisode

Beaucoup de couples, désireux de s’unir, mais soucieux de conserver une parfaite autonomie quant à leur patrimoine et à sa gestion, s’interrogent sur le type d’union le plus adapté.

La réponse est, a priori, le pacte civil de solidarité (PACS) sous le régime légal séparatiste ou le mariage sous le régime conventionnel de la séparation de biens.

Au fur et à mesure des réformes, le PACS s’est rapproché du mariage, mais il demeure des différences sensibles.

Focus cette semaine sur les arcanes de ces deux types d’union civile au fil des âges, sur le rythme d’une valse :       

Quatrième épisode : notre couple à 80 ans

Une valse à 80 ans

Jeanne et Albert, deux octogénaires, vivent ensemble depuis 35 ans. Soucieux du coût éventuel de la fin de vie, ils souhaitent se préparer au mieux, ne bénéficiant l’un comme l’autre que d’une retraite très maigre.  

Albert est particulièrement réfractaire à l’idée du mariage, ayant déjà été échaudé par deux mariages.  

 

PACS ou MARIAGE ?

Le PACS ne permet pas au partenaire, en cas de prédécès de l’autre, de bénéficier d’une pension de réversion. Seul le mariage permet le versement de cette prestation.

Attention néanmoins, Albert, ayant quant à lui déjà été marié deux fois, la pension de réversion sera versée à chacune de ses épouses consécutives proportionnellement à la durée de chacun de ses mariages.

Le mariage permet une meilleure protection sur le terrain des droits sociaux, mais pas absolue en présence de plusieurs mariages.

                                                                                                                                                                                  

 

30/03/2020 – Victoire Charavay 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn